Voudriez-vous commencer à vivre et à travailler en Espagne ? Ce guide est donc pour vous. Pourquoi ? Parce que nous allons aborder tout ce que vous devez savoir sur le permis de travail pour les étrangers. Types de visas de travail, procédure de demande, exigences et conditions que vous devez respecter… Après la lecture de ce post, vous n’aurez aucun doute ! Êtes-vous prêt à apprendre comment vivre et travailler légalement en Espagne ?

 

La première question : avez-vous vraiment besoin d’un permis de travail pour travailler en espagne ?

 

C’est la première question que vous devez vous poser. Car il y a une situation où vous n’avez pas besoin d’obtenir un permis de travail. Cela vous fera gagner beaucoup de temps.

Tel est le cas des citoyens des pays de l’Union européenne, de la Suisse ou d’un pays membre de l’Espace économique européen (EEE). Dans ces situations, vous n’avez pas besoin de demander le visa de travail : implicitement, vous en avez un grâce aux accords de Schengen.

C’est-à-dire que si vous êtes européen, vous n’avez pas besoin d’un permis de travail pour travailler en Espagne.

Vous n’aurez besoin que de votre numéro d’identification d’étranger (NIE) et de prouver que vous disposez de ressources suffisantes pour pouvoir rester dans le pays. De plus, vous aurez besoin d’une assurance maladie avec une couverture complète en Espagne.

Par contre, si vous n’êtes pas citoyen de l’UE (ni de la Suisse ni de l’EEE), vous devez suivre toute la procédure. Mais ne vous inquiètez pas. Nous vous expliquerons comment le faire.

 

Deuxième question : êtes-vous déjà en espagne ?

 

Désormais, nous nous occuperons de tout ce que les citoyens non européens doivent faire pour commencer à travailler légalement en Espagne.

Avant de fournir plus de détails sur les types de permis de travail et la procédure exacte pour chacun d’entre eux, il faut faire une distinction claire. Pour cela, il faut répondre à la question : êtes-vous déjà en Espagne ? Ce sera crucial.

Comme nous allons le voir dans les sections suivantes, l’une des principales conditions pour demander un permis de travail est d’entamer la procédure depuis l’étranger. Cela signifie que vous ne pouvez pas être en Espagne pour gérer tous les documents pertinents une fois que vous avez trouvé une offre d’emploi appropriée.

Mais il y a une exception. Si vous vivez en Espagne depuis plus de 3 ans en situation irrégulière, vous pouvez obtenir votre permis de travail par la procédure appelé enracinement.  Cette procédure extraordinaire vous permettra d’obtenir un titre de séjour, à condition de respecter certains critères (qui sont complètement différents de ceux que nous aborderons dans cet article).

 

Comment obtenir le permis de travail en Espagne

 

 types de permis de travail en espagne

 

Supposons alors que vous aimeriez partir travailler en Espagne, mais que vous résidez toujours dans votre pays d’origine. Dans ce cas, vous aurez deux options pour obtenir votre permis de travail en tant qu’étranger : être employé ou être travailleur indépendant.

Chacun d’eux a des conditions et des procédures de demande différentes. Examinons-les.

 

Permis de travail en espagne en tant qu’employé

 

Ce type de permis de travail est destiné aux personnes qui ont déjà trouvé une offre d’emploi appropriée en Espagne.

Cela signifie que la première étape de la procédure consiste à trouver une offre d’emploi auprès d’un employeur. Il doit y avoir une entreprise prête à vous embaucher et à démarrer la procédure de demande. Vous ne pourrez pas demander un permis de travail en tant qu’étranger sans avoir cette intention claire.

Il s’agit d’un permis de séjour d’un an qui peut être renouvelé si les conditions requises sont toujours remplies au cours de l’année suivante.

Vous devez tenir compte de deux conditions principales pour obtenir ce visa :

 

Vous ne pouvez pas être en Espagne pendant la procédure de demande

 

Beaucoup de nos clients nous posent cette question. Puis-je me rendre en Espagne pour trouver une offre d’emploi sans avoir de permis de séjour et en faire la demande après avoir trouvé une entreprise qui veut m’embaucher ?

La réponse est simple : non.

Le bureau de l’immigration est très strict à ce sujet et indique clairement que pour demander un permis de travail dans le pays en tant qu’étranger, vous devez être dans votre pays d’origine. Si vous êtes en situation illégale, l’administration ne vous permettra pas d’obtenir une demande réussie.

Cela signifie que si vous recevez une offre d’emploi pendant votre séjour en Espagne, vous ne devez pas l’accepter. Peu importe à quel point l’employeur insiste pour vous embaucher. Le travailleur étranger, pour obtenir son permis de séjour et de travail dans le pays, doit être en situation légale dans son pays d’origine.

 

Le poste de travail spécifique qui vous est proposé

 

Imaginons que vous êtes dans votre pays d’origine, mais que vous avez trouvé une offre d’emploi en Espagne (ou que quelqu’un l’a fait pour vous). L’entreprise considere vraiment que vous êtes le candidat parfait, et ils sont prêts à vous embaucher et à gérer la procédure.

Est-il possible de poursuivre ? Pas si vite. Il y a autre chose que vous devez savoir. Car il est très probable que vous n’ayez aucune préférence pour ce travail particulier. Par conséquent, vous ne pourrez pas être embauché.

Que veut dire préférence ?

Après la crise de 2008, les catégories d’emplois et les postes pouvant être proposés aux étrangers ont fortement diminué. Afin de réduire le taux de chômage national, le gouvernement espagnol oblige les entreprises à engager d’abord des citoyens espagnols ou des citoyens de l’UE plutôt que des étrangers pour certains postes.

Ainsi, vous devez d’abord vous assurer que la catégorie d’emploi qui vous a été proposée figure sur la liste des professions en pénurie.

Cette liste est publiée par l’INEM (Service Public de l’Emploi de l’Etat espagnol). Vous y trouverez tous les emplois auxquels vous pourrez accéder sans problème une fois que vous aurez trouvé une offre d’emploi adéquate. Quels sont ces emplois ? Principalement ceux dont la couverture est plus difficile, par exemple, ceux qui manquent de personnel spécialisé.

Avant la crise, dans cette liste, vous pouviez trouver des infirmières, des médecins, des maçons… Mais aujourd’hui, la liste est beaucoup plus courte. Par conséquent, vous devez l’analyser attentivement et n’accepter que les offres d’emploi qui y figurent.

Mais il n’y a pas que des mauvaises nouvelles.

Parce qu’il y a deux conditions dans lesquelles vous pouvez profiter de ce qu’on appelle un RÉGIME PRÉFÉRENTIEL. Cela signifie que vous pouvez ignorer la liste des professions en pénurie et commencer à travailler dans des postes ne figurant pas sur elle. Quels sont ces cas ?

  • Lorsque le travail spécifique a été proposé en premier aux citoyens espagnols ou aux citoyens de l’UE et qu’aucun d’eux n’a accepté.
  • Lorsque vous êtes l’enfant de résidents légaux en Espagne ou le conjoint de résidents légaux dans le pays. Si la procédure de regroupement familial comporte des conditions et des exigences que vous ne pouvez pas remplir, cela pourrait être votre meilleure alternative.

Dans ces deux conditions, vous n’aurez pas besoin de postuler à un emploi spécifique et toute offre sera valable pour votre candidature.

 

Permis de travail en tant qu’employé

 

Le Décret-loi royal 557/2011 réglemente le permis de séjour temporaire pour travailler en Espagne en tant que travailleur indépendant (également connu comme travailler à son compte ou autónomo). Il s’adresse aux personnes qui souhaitent développer leur activité économique à son compte, sans être employé par une entreprise.

Nous parlons d’un permis d’un an qui vous permettra de travailler en Espagne en tant que travailleur indépendant, bénéficiant de la nouvelle réglementation des travailleurs indépendants en Espagne. Si vous remplissez toujours les conditions, à la fin de cette année, vous pouvez renouveler votre permis de séjour.

Après 5 ans de renouvellements consécutifs, vous pouvez demander la résidence de longue durée ou permanente.

Il y a une condition dans ce type de permis de travail qui est commune avec le permis de travail pour employés. Vous ne pouvez pas être en Espagne pendant la procédure de demande. La procédure doit être effectuée depuis votre pays d’origine ou partout où vous avez votre démarcation consulaire (où vous avez votre résidence légale).

Quelles sont les conditions exactes pour obtenir le visa de travail indépendant en Espagne ? Examinons-les en détail :

 

Qualifications

 

L’une des exigences les plus importantes est que vous devez avoir la formation et les qualifications professionnelles nécessaires pour exercer votre emploi. Par exemple, si vous allez exercer en tant que médecin et ouvrir un cabinet privé, vous devez avoir un diplôme en médecine.

Vous pouvez également présenter des cours de formations ou des ateliers pour soutenir votre activité. Le motif sous-jacent est que vous devez être en mesure de prouver que vous possédez les compétences nécessaires pour exercer votre travail avec succès et de manière professionnelle.

 

Prouver que vous avez des ressources financières suffisantes

 

Vous devez également prouver que vous recevrez un investissement économique suffisant pour votre entreprise, soit de l’étranger, soit parce que vous avez un engagement de soutien avec une institution financière en Espagne. Chaque projet est différent et a ses propres conditions, mais pour que votre demande soit acceptée, vous devez prouver que vous avez suffisamment de moyens pour obtenir une contribution monétaire au niveau requis par votre projet.

Vous pouvez à cet effet fournir des prêts de l’administration publique ou de banques espagnoles. Vous pouvez fournir tout document que vous souhaitez, mais le financement que vous recevrez doit être suffisant pour soutenir ce que vous présentez dans votre plan d’affaires.

Pour se faire une idée, afin de développer votre propre projet et de travailler à votre compte, vous devez avoir un investissement initial qui couvre au moins la première année d’activité professionnelle.

 

Le plan d’affaires

 

La partie peut-être la plus importante de toutes : le plan d’affaires ou business plan. Ce document contient tout ce qui est lié à votre projet ou à votre idée d’entreprise, avec des informations telles que :

  • Plan de marketing
  • Méthodes de financement
  • Revenus et coûts prévus (projection financière)
  • Date exacte de début de votre activité
  • Information sur les opérations

Un élément très important de votre plan d’affaires est le nombre d’emplois potentiels que votre projet créera dans le pays. Il sera absolument nécessaire de définir clairement comment vous allez influer sur l’économie espagnole.

Le plan d’affaires est essentiel pour que l’administration espagnole puisse constater le résultat positif de votre projet au cours des trois premières années. Voilà pourquoi le fait d’avoir la bonne structure et d’y inclure les bonnes sections peut faire la différence entre une demande réussie et une demande rejetée. Voulez-vous que nos avocats spécialisés vous aident à rédiger ce document ? Dans ce cas, n’hésitez pas à nous contacter :

 

Je voudrais de l’aide pour mon plan d’affaires

 

Rapport d’évaluation de la faisabilité

 

Une fois que votre plan d’affaires est bien structuré et finalisé, vous devez l’envoyer à l’une des 5 institutions espagnoles en charge de sa révision. Ces organismes sont :

  • Fédération nationale des travailleurs autonomes (Federación Nacional de Trabajadores Autónomos ATA)
  • Union des professionnels et travailleurs autonomes (Unión de Profesionales y Trabajadores Autónomos UPTA)
  • Confédération intersectorielle des autonomes de l’État espagnol – (CIAE)
  • Organisation professionnels indépendants (Organización Profesionales autónomos OPA)
  • Union des associations de travailleurs indépendants et entrepreneurs (Unión de Asociaciones de Trabajadores Autónomos y emprendedores UATAE)

Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement qu’une fois que vous avez rédigé et développé votre plan d’affaires, détaillant l’activité que vous allez développer, le financement, etc., vous devez le préparer et l’envoyer par e-mail à l’une de ces 5 institutions.

Ces derniers l’examineront et enverront une attestation de faisabilité s’ils déterminent que le projet est susceptible de générer un résultat positif pour le pays. Vous devez envoyer cette attestation (avec le reste des documents requis) au consulat. C’est juste après que vous pourrez accéder à votre permis de séjour pour travailler en Espagne en tant qu’indépendant.

 

S’inscrire comme travailleur indépendant en Espagne

 

Si vous remplissez toutes les conditions susmentionnées, vous pouvez obtenir votre visa de travail en tant qu’indépendant. Mais, dans ce cas, la procédure ne s’arrête pas là.

Vous devez ensuite vous inscrire auprès de la sécurité sociale et de l’administration fiscale.

Pour plus d’informations sur la façon de vous inscrire comme indépendant en Espagne en tant qu’étranger, vous pouvez consulter cet article.

 

Procédure légale pour obtenir le permis de travail en Espagne

 

Tout d’abord, n’oubliez pas que la procédure de demande sera engagée par votre employeur, et non par vous. Où ? Dans la Délégation provinciale du ministère du Travail et de l’Immigration.

Après avoir présenté la demande initiale, on vous remettra une copie du document avec le sceau de l’institution. L’employeur doit vous l’envoyer afin que vous puissiez ensuite l’apporter au consulat situé dans votre pays d’origine.

Ensuite, après avoir soumis le document de demande initial (scellé), le plan d’affaires et les autres documents requis, le consulat aura 3 mois pour émettre une réponse valide concernant votre demande.

La procédure interne qu’ils suivent se déroule comme suit : le consulat obtient vos documents, les envoie en Espagne, l’Office de l’immigration l’instruit et envoie la résolution de la concession au consulat. Si la résolution est favorable, le consulat inscrira le visa de travail dans votre passeport.

Gardez à l’esprit que toute la procédure est très lente, pouvant durer jusqu’à 8 mois au total.

N’oubliez pas : vous devez toujours demander votre permis de travail pour l’Espagne depuis votre pays d’origine !

 

Pouvez-vous également demander le permis de travail pour votre famille ?

 

Comme vous le savez peut-être déjà, de nombreux titres de séjour en Espagne offrent la possibilité de présenter une demande conjointe. Cela signifie que le demandeur peut également demander la résidence pour travailler légalement et vivre en Espagne pour sa famille proche.

Est-il le cas du permis de travail ? Non. Ce type de visa n’accorde des droits qu’au demandeur principal, pas à ses proches.

Cependant, il y a une alternative. Il existe un moyen d’amener facilement votre famille en Espagne avec vous.

Comment ? Grâce à la procédure appelée regroupement familial.

Une fois que vous avez vécu en Espagne pendant plus d’un an avec votre permis de travail et que vous l’avez renouvelé pour une seconde, vous pourrez amener vos proches non européens. Après avoir terminé la procédure, ils pourront travailler sans avoir besoin de demander un permis de travail.

 

Comment obtenir le permis de travail et de résidence en Espagne en tant que touriste

 

Comme nous l’avons déjà indiqué, pour que votre demande de permis de travail soit acceptée, vous devez rester dans votre pays d’origine. Mais y a-t-il des exceptions ?

Puis-je demander un visa de travail si je suis un touriste en Espagne et que je reçois une offre d’emploi pendant cette période ?

Bien que la loi espagnole sur l’immigration soit vraiment sévère et ne l’autorise pas de manière générale, il y a des certains cas où vous pourrez le faire.

Mais ces cas sont vraiment spécifiques. Nous avons de nombreux clients, notamment d’Amérique du Sud, qui viennent en Espagne pour moins de 90 jours et trouvent une offre d’emploi. Indépendamment de l’intérêt de l’employeur à les embaucher, ils ne peuvent pas entamer la procédure de candidature. Si le travailleur étranger est en situation irrégulière avant ou pendant la procédure, le dossier sera refusé ou ne sera même pas traité.

Et même s’il n’était pas refusé (et sans tenir compte des exigences générales), le délai aurait également un effet négatif sur vous. Comme nous l’avons dit, la procédure est longue et le séjour (moins de 90 jours) ne suffira jamais pour terminer toutes les étapes à temps.

Mais, comme nous l’avons dit, il y a 3 conditions spécifiques dans lesquelles vous pouvez demander un permis de travail sous un statut de touriste :

  • Embauche en vertu de la Loi d’aide aux entrepreneurs. Les cas de cette catégorie bénéficient d’un traitement préférentiel, ce qui signifie qu’ils sont traités plus rapidement (plus rapidement que toute autre demande de permis de séjour). C’est le cas du titre de séjour en tant que travailleur hautement qualifié ou du visa de transfert intra-entreprise.
  • Circonstances exceptionnelles, en raison d’enracinement familial, lorsque vous êtes descendant d’un citoyen espagnol ou parent d’un mineur espagnol.
  • Situations dans lesquelles vous avez perdu votre résidence de longue durée et, à votre arrivée en Espagne en tant que touriste, demandez la récupération des biens de la résidence.

 

Permis de travail pour les étudiants en espagne

 

Les étudiants ont également la possibilité de travailler facilement en Espagne.

Si vous étudiez avec un visa étudiant, vous pouvez travailler un total de 20 heures par semaine, tant qu’elles n’interfèrent pas avec vos études. Nous parlons de 20 heures, car vous ne pouvez faire au total que 40 heures par semaine entre les études et le travail. Ce visa impose un minimum de 20 heures d’études, ce qui signifie qu’il ne vous reste que 20 heures de travail.

Dans ce cas, votre employeur engagera également la procédure pour vous.

Mais, pouvez-vous obtenir un emploi régulier en Espagne après avoir obtenu votre diplôme ou votre master ?

La réponse est oui. En fait, il existe trois façons différentes de passer du permis d’études au permis de travail.

Si vous avez étudié pendant plus de 3 ans en Espagne, vous pouvez passer d’un visa étudiant à un permis de travail. À cette fin, vous devez avoir une offre d’emploi qui dure plus d’un an et qui comprend un minimum de 30 heures par semaine.

Mais vous avez également une autre option. Que se passe-t-il si vous souhaitez travailler à votre compte ? Ensuite, nous avons de bonnes nouvelles. Vous pouvez également passer d’un visa étudiant à un visa de travail en tant que travailleur indépendant, à condition de présenter votre projet et votre plan d’affaires.

La nouvelle loi sur l’immigration des étudiants, adoptée au début de l’année 2019, vous bénéficiera à cet égard. Parce que les étudiants qui recherchent un emploi en Espagne (ou qui souhaitent créer leur propre entreprise) peuvent désormais prolonger leur visa d’étudiant pour une année complète supplémentaire afin de trouver un emploi ou de régulariser leur situation.

La condition est qu’ils doivent avoir terminé leurs études, que ce soit une carrière, un master ou un doctorat, et ils doivent présenter le titre correspondant à l’office des étrangers.

Veuillez noter que la période de demande de ce permis ne doit pas commencer immédiatement après la fin des études, mais au cours des 60 jours précédant la fin ou l’expiration de la carte d’étudiant, ou 90 jours plus tard. L’expiration de votre carte d’étudiant ne doit pas nécessairement coïncider avec la date exacte de la fin de vos études- Cela pourrait prendre des mois.

 

Commencez maintenant et obtenez rapidement votre permis de travail

 

Maintenant, vous savez exactement comment obtenir votre permis de séjour et de travail en Espagne en tant qu’étranger. Cependant, le déroulement de toute la procédure légale peut être un peu ennuyeux.

Un nombre élevé de documents, les traduire tous en espagnol et les légaliser, envoyer la demande à différentes institutions…

Et nous ne voulons pas que vous vous inquiétiez à ce sujet. Nous voulons que votre vie soit facile et simple. Notre mission est de vous permettre de profiter de votre nouvelle vie en Espagne dès le moment 0. Et cela signifie que nous ne voulons pas que vous soyez en charge de la partie ennuyeuse. Nous voulons le faire pour vous. Nous avons déjà aidé plus de 1 000 clients à travers le monde à obtenir leur permis de séjour, et maintenant nous aimerions vous aider à obtenir le vôtre.

Alors, aimeriez-vous obtenir votre visa de travail le plus rapidement possible ? N’hésitez pas à nous contacter, nos avocats spécialisés en matière d’immigration vous attendent pour prendre en charge l’ensemble de la procédure !

 

Je veux obtenir mon permis de travail en Espagne

0/5 (0 Reviews)
Share via
Copy link